Observatoire

  • Le batiment, un secteur d'activité clé

    Le bâtiment est un secteur d'activité regroupant de nombreux corps de métiers tels que la construction, l'électricité, la peinture, le chauffage… En 2014, la Fédération Française du Bâtiment recensait 401 100 entreprises pour 1 051 000 salariés dont 73 % d'ouvriers. Le secteur du bâtiment qui pèse pour près de la moitié de l'industrie en France représente donc un marché conséquent. Ainsi le montrent les chiffres de la FFB pour cette même année 2014 annonçant 124 milliards d’euros HT de travaux réalisés répartis entre 74 milliards d’euros dans l’entretien-amélioration et 50 milliards d’euros dans le neuf.



    entreprendre batiment

    Après le marasme, un regain d'énergie dans le bâtiment



    La création d’une entreprise de bâtiment ne s'improvise pas et comporte des spécificités qu’il convient de bien analyser avant de se lancer. L'étude de marché, indispensable, doit notamment tenir compte de la croissance de ce secteur qui a connu de fortes variations. Après l'âge d'or entre 2005 et 2008 où il affichait un taux de croissance entre 5 et 9 % en fonction du corps de métier, le bâtiment a connu un fort recul de son activité en 2009 avant de remonter à partir de 2010 jusqu'à atteindre un taux de croissance avoisinant 0.



    Différents facteurs ont joué sur cette déprime du secteur, une fiscalité immobilière peu avantageuse, le déni des banques, de nouvelles normes et un nouveau matériel auxquels il a fallu s'adapter et un coût salarial plus important. Pour résumer le bâtiment affiche aujourd'hui une croissance morose sur fond de climat d'affaire néanmoins stable comme l'indique une étude Insee datant de 2016.



    L'avenir du BTP



    Pour pallier cette chute de croissance, les grandes entreprises du secteur ont misé sur une politique de commandes regroupant plusieurs prestations BTP, soit des formules "tout en un" réunissant gros oeuvre, technique et finitions. Le marché est par ailleurs relancé au moyen de partenariats publics-privés (PPP) calqués sur le système anglo-saxon. Les missions de service public comme les projets d'infrastructures sont désormais, depuis la construction jusqu'à la maintenance, confiées à aux entreprises privées.



    Démarrer son activité d'entrepreneur BTP : Attention à la réglementation !



    Démarrer une entreprise de BTP requiert une vigilance particulière au regard de la règlementation en vigueur à commencer par celle relative à l'énergie. La réglementation du secteur énergétique bouge. Depuis le 1er janvier 2013, la totalité des bâtiments d'habitation neufs sont ainsi soumis à des objectifs de résultat au regard de la consommation énergétique.



    A cela vient s'ajouter un nombre considérable de normes drastiques et contraignantes liées à la sécurité, à la prévention, aux assurances, à la formation et obligations légales diverses. Pour exemple, toutes les activités connexes doivent être déclarées lors de la souscription.



    La franchise dans le bâtiment, bonne ou mauvaise idée ?



    Après avoir réalisé l'étude de marché se pose la question d'entreprendre dans le bâtiment avec ou sans franchise. Rejoindre un réseau répondant à une activité ciblée et profiter des nombreux avantages offerts par la franchise ne manque pas d'attrait. Démarrer une activité en tant que franchisé permet de profiter de la notoriété de l'enseigne, d'un suivi, de formations et de stratégies marketing ciblées. De nombreuses franchises dans les travaux ou encore dans la fenêtre, existent déjà. Cette formule qui compte des droits d'entrée et le paiement d'une redevance annuelle nécessite cependant, pour se lancer, de disposer d'un apport financier.


    Les futurs entrepreneurs souhaitant rester autonome ont la solution de reprendre une entreprise déjà créée et de récupérer par la même occasion le personnel et la clientèle. Il convient d'envisager dans ce cas le rachat du fond de commerce au cédant.



    Le choix du local



    Quoique l'on en pense, le choix du local bien que moins important que s'il s'agissait d'ouvrir un commerce, nécessite de prendre en considération certains critères tels que :



    • La taille du local capable de stocker l'ensemble de l'équipement lié à l'activité
    • La sécurité au regard du vol de matériel
    • La localisation pour faciliter l'accès aux chantiers et le ravitaillement en matériaux
    • Le stationnement qui permettra aux intervenants de se garer à proximité et facilitera les chargements ou déchargements des équipements professionnels.
    • Un montant du loyer raisonnable. Un local implanté dans une zone industrielle ou en périphérie urbaine sera moins cher qu'en centre-ville et disposera peut-être d'une superficie plus importante.


    Grâce aux agences immobilières, aux sites internet et journaux spécialisés vous trouverez plus facilement des locaux répondant à vos critères de sélection.


    Avant d'élaborer un business plan d'entreprise il faut aussi choisir la structure juridique la mieux adaptée à travers un choix judicieux et cohérent.



    • La micro entreprise : Elle limite votre plafond de chiffre d'affaire à 33100 € et ne vous autorise pas à récupérer la TVA.
    • L'EURL, EIRL, ou SASU sont des structures qui s'adressent aux entrepreneurs exerçant seuls.
    • La SARL, SAS ou SNC sont des structures prévues pour la création d'entreprise à plusieurs.


    Contenu rédigé en partenariat avec http://www.observatoiredelafranchise.fr

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici